Beauté Cheveux Il était une fois

Ma longue transition capillaire: du chimique vers le naturel

22 novembre 2018

Salut la compagnie ! Si on se retrouve aujourd’hui c’est pour parler de ma transition capillaire du chimique vers le naturel. J’ai lu plusieurs témoignages de personnes qui racontent comment elles ont vécues leur transition. Elles racontaient qu’elles s’étaient étalées sur 3, 4 mois et qu’elles avaient vu des effets quasi immédiat. Ça n’a malheureusement pas été mon cas. Non parce que de toute façon faut toujours que je sois le vilain petit canard et que je passe par 4 chemins pour arriver à mes fins pendant que d’autres réussissent à prendre des raccourcis. 

Dans cet article intitulé “Mon histoire avec les cheveux“, je vous parlais de mon “historique” capillaire juste avant ma partielle découverte du vaste monde naturel.

Dans le système chevelu, les crimes capillaires sont considérés comme particulièrement monstrueux. Voici mon histoire TA TA ! 

Ma découverte du Monde du naturel

Une copine à moi était passée au naturel quelques mois auparavant et ses cheveux resplendissaient. Mais bloquée dans ma routine, je me persuadais que ses cheveux réagissaient bien uniquement parce qu’ils étaient disciplinés à l’origine. Elle était devenue une aroma-zone addict et essayait par tous les moyens de nous convertir. Moi, je ne voulais pas changer de shampoing, ni d’après shampoing. Je n’accordais aucune importance à ce qui était bio ou pas. Mais voyant la longueur de mes cheveux descendre au nombril, je me suis dis qu’il serait judicieux de leur apporter des soins plus « naturels » qui pourrait potentiellement leur permettre d’aller plus loin que ce qu’ils avaient prévu à l’origine (marrant comme pensée non ?). Janvier 2015, je m’approche petit à petit de la vitrine du naturel.

A cette période-là, mon coin préféré du site aroma-zone était la rubrique « huiles végétales ». Je passais mon temps à regarder les bienfaits des huiles sur les cheveux. Qu’est-ce que ça pouvait m’énerver lorsque je cherchais les bienfaits pour les cheveux et que je n’avais que des indications sur les bienfaits pour la peau ! Vous l’avez compris, on peut essayer de me persuader, si ce n’est pas une envie qui vient de moi-même, je ne suit personne.

(Attendez, je cherche la date de ma première commande sur le site aroma-zone…)

Je vous ait dit que j’ai commencé à m’intéresser aux bienfaits des huiles végétales en Janvier 2015 ? Et bien ma première commande date de Mars 2015 ! J’ai pris un temps fou à me décider. Tenez, regardez :

 

Vous voyez ? Quasiment que des huiles végétales ! (Je me souviens de la réaction de ma meilleure amie lorsque elle a voulu mettre de l’huile végétale de brocolis sur ses cheveux. Elle a hurlé et sauté partout tellement elle trouvait l’odeur nauséabonde. Non ce n’est pas une blague, elle a vraiment fait pleins de tours dans ma chambre en criant que ça puait.)

Vous l’avez compris, je ne faisais que des bains d’huiles et j’appliquais de l’huile sur mes cheveux après la douche. Je ne faisais pas la différence entre nutrition et hydratation … Je ne comprenais donc pas pourquoi mes cheveux restaient toujours aussi secs après un bain d’huile. Le problème est aujourd’hui réglé car j’ai découvert que mes cheveux ont plus besoin d’hydratation que de nutrition. L’article pour comprendre la différence est juste ici. (Cliquez sur le mot “ici” de la phrase précédente pour être dirigé vers l’article)

Mes cheveux commençaient à s’abîmer un peu plus… Et je n’avais qu’une peur : celle de devoir tout couper ! « Heureusement » j’ai solutionné le problème rapidement. Fin avril/début mai 2015 (approximativement) rendez-vous chez le coiffeur et on coupe les pointes ! Un dégradé comme d’habitude mais je garde ma longueur. Enfin ma longueur… Une queue de rat quoi. (rire jaune)

Petit à petit, je me mettais à lire d’autres rubriques du site aroma-zone. La deuxième qui m’intéressa fut la rubrique « poudres ayurvédiques ». On étudie un peu ici et là les bienfaits des poudres pour les cheveux, et hop ! Dans le panier. Je continuais ma routine capillaire normale avec des shampoings et des masques cracra mais petit à petit des produits naturels se font une place. Les premiers masques aux poudres n’étaient pas du tout fructueux… résidus de poudres qui collaient dans les cheveux, cheveux secs et poisseux … J’étais bien heureuse de pouvoir me jeter sur mes shampoings sulfateux pour rincer tout ça.

Juillet-Août arrivent, j’étais en voyage. Je n’arrivais pas à maîtriser mes cheveux. Ils étaient horriblement secs et je les perdais en masse… J’étais très inquiète. J’avais l’impression de les entendre me crier “au secouuuur arrêtes les brushings, arrêtes les shampoings irritants, arrêtes !!! Tu nous fais du mal.” Oui, mais mon excuse est que j’avais trois mariages et que les touffes bouclés c’est du jamais vu à un mariage … Un brushing, les cheveux lisses ça fait tout de suite plus raffiné vous comprenez ?

C’était donc décidé ! J’allais réellement prendre en mains mes cheveux de manière beaucoup plus naturelle en rentrant ! Du moins c’est ce que je pensais …

Mon entrée dans le “Greenwashig”

Fin août début septembre 2015, je commence ma routine capillaire « naturelle ». Plus de shampoings douteux mais des shampoings/masques aux poudres. Je réservais le shampoing sulfateux pour les jours où je voulais me lisser les cheveux. La logique ? Le shampoing sentait vraiment bon et je voulais sentir sa délicieuse odeur dans le vent … Au final je ne l’ai pas terminé il en restait plus de la moitié  (oui oui j’ai été rattrapé par ma conscience capillaire).

En octobre 2015 c’était tellement catastrophique que je me suis décidée à couper de la longueur pour repartir sur une bonne pousse plus naturelle. Si j’entre dans les détails de ma routine c’était shampoing aux poudres accompagné de quelques actifs et des huiles. Lorsque je rinçais j’avais les cheveux poisseux et beaucoup de résidus de poudres restaient collés dans ma crinière. J’ai réussi à tenir jusque approximativement novembre 2015. Mais il fallait absolument que je trouve un bon shampoing et un bon après shampoing pour prendre le relais des poudres qui rendaient mes cheveux poisseux …

Je me suis donc dirigée vers le shampoing bio mixa bébé. La compo avait l’air correcte tu comprends il y avait marqué “BIO” dessus… J’en avais marre d’avoir les cheveux poisseux et remplit de résidus … Ce n’était plus présentable. Quelques mois plus tard je commence à me lasser du shampoing (son odeur ne me plaisait pas plus que ça) Je me suis alors intéressée à la marque « Natuetmoi ». Je me lavais avec leurs shampoings et leurs après shampoings. J’étais devenu une grande adepte de leur marque. Dès qu’une nouveautés cheveux sortaient elle finissait dans mes mains et ce jusqu’à Juillet 2016.

Vous l’avez compris, j’étais bel et bien tombé dans le « Greenwashing ». Les pubs dites naturelles m’avalaient toute cru, je n’y voyais que du feu. En gros, dans mon cerveau si je voyais “ingrédients à 95% d’origines naturels”, “produit composé de tel actif bio” je n’allais pas me pencher sur la composition des produits en question car pour moi j’étais dans le bon.

En parallèle de mon “semi passage au naturel” j’ai voulu tenter (mars 2016) l’expérience d’un ombré sauf que la coiffeuse m’a a la place fait un balayage de mèches sur le bas de mes cheveux… C’était très joli au début mais je n’étais vraiment pas ravi en sortant de son salon. Ben oui… Je te demande A je te donne EN PLUS une photo pourquoi tu me fais Z sérieusement ? C’était ma première fois niveau mèche. Mes cheveux n’avaient jamais subit de coloration et étaient déjà bien abîmés sans … Au début de ce faux ombré, mes cheveux réagissaient bien. Je n’avais pas de problèmes de sécheresse, j’arrivais à les entretenir avec mes copains les shampoings masques greenwashing. Je me rappelle ma routine cheveux d’avril-mai 2016 : Shampoing et masque Natuetmoi et après la douche un coup d’huile d’argan pas pressée à froid.

Je précise que jusqu’ici je ne suivais aucuns blogueurs/influenceurs et je n’utilisais instagram que de temps à autre.

Ma véritable entrée dans le Monde du naturel

Fin juillet 2016 j’étais en pleine recherche d’une nouvelle routine capillaire “naturelle”. Je me suis mise à la recherche d’un shampoing clean pour mes cheveux car je voulais un peu changer de mon shampoing Natureetmoi. Je voulais absolument du sans sulfates. J’aime tester et me faire un avis sur tout ce qui croise mon regard. J’ai donc tapé sur Google un truc du style “Shampoing Bio pour cheveux secs”. C’est à ce moment-là que je suis tombé sur le site « Les cheveux de Minnie… » Blog qui a disparu quelques mois après ma découverte. Merci Google d’avoir bien référencé son article ! Je crois qu’elle faisait un classement des 10 shampoings avec une composition correcte. Et mon cerveau commençait à s’attarder petit à petit aux alertes qu’elle émettait concernant certaines substances dont elle parlait … « Dans celui-là il y a tel ingrédient, dans celui-ci il y a cela … »

Très curieuse, je me suis plongée dans une lecture profonde de son blog. J’étudiais avec attention ses articles sur les effets nocifs des sulfates et des silicones dans les shampoings et les masques. Leurs dérivés, et les dégâts qu’ils peuvent causer. Je prenais conscience que ce que je faisais subir à mes cheveux était très grave et que je ne pouvais pas leur demander en retour d’être sympa en poussant comme les cheveux de Raiponce … Elle expliquait en détail tout ce qui se produisait et elle expliquait le greenwashing. C’est par sa cause que j’ai commencé à aller sur le site « La vérité sur les cosmétiques » site que je ne lâche plus et qui est d’une grande aide lorsque je souhaite décrypter l’étiquette de mes produits.

En décryptant mes produits, je me suis rendu compte qu’à l’intérieur il y avait des ingrédients autant obstruants et nocifs que dans les shampoings conventionnels ! Les 99% d’origine naturel n’étaient plus suffisant pour mon cerveau. J’avais tout compris, je comprenais pourquoi mes cheveux étaient tout doux après un masque et pourquoi la sensation s’en allait deux jours plus tard. Je masquais la misère de mes cheveux avec des produits caches misères. J’en ai aujourd’hui la certitude car ma routine actuelle rend mes cheveux doux et brillants sans que j’ai besoin d’appliquer quoi que ce soit sur eux et ça même une semaine après mon shampoing.

Avec les silicones j’avais les cheveux doux pendant 2 jours et ils redevenaient tout secs juste après … Je comprenais pourquoi mes fourches me poursuivaient et pourquoi je n’arrivais pas à avoir des cheveux sans fourches. Je comprenais pourquoi mon passage au “naturel” (green washing) n’avait pas apporté de changement à mes cheveux. Je comprenais pourquoi je n’arrivais pas à réguler ma peau mixte (mais ça on en parlera dans un autre article). Mon seul objectif était d’avoir des cheveux doux et en bonne santé ! J’étais très loin de pouvoir exiger de la brillance de leur part, je ne pensais pas que les cheveux bouclés pouvaient êtres brillants d’ailleurs… J’étais vraiment déterminée à changer. Fin juillet début août 2016, je passe une commande sur le site de la boutique Léa Nature.

Dans ma commande il y avait un shampoing aux amandes Laboratoire Léa Nature avec une certification cosmebio. Mes cheveux étaient tout doux juste après. Je continuais malgré tout d’utiliser mes masques natuetmoi car je ne souhaitais pas les jeter et il fallait que je les termine. Oui, il fallait que je les termine mais le destin en a fait autrement ! J’étais en déplacement sur Paris avec le travail et on allait rentrer lorsque je vis de loin un truc qui attira mon attention: Une boutique « Mademoiselle Bio ». On passait en voiture dans la rue des archives et je me rappelle très bien ce jour-là car des rues étaient bloquées. Je ne connaissais pas du tout l’enseigne mais le mot « Bio » écrit en rose a retenu mon attention. Non mais attends.. J’suis fan de rose et en plus je m’intéresse au bio il m’en fallait pas plus tu comprends ? Au lieu de rentrer à la maison en voiture, j’ai demandé à ce qu’on me laisse ici et j’ai marché jusque la boutique une fois le travail finit.

Et là ! Coup de cœur. Je voulais tout acheter ! La directrice était tellement gentil. Gros cœur bien vert sur elle. Je l’a croise toujours d’ailleurs. J’ai vraiment aimé le service. Elle s’est très vite rendu compte que je sortais du greenwashing. Elle m’expliquait avec attention tout ce que j’avais pu lire sur le blog Les cheveux de minnie. Elle a facilement passer 2h à parler avec moi. Isabelle si tu passes un jour par ici, MERCI. Cela fait tellement plaisir de parler avec une personne aussi bienveillante et gentille.

C’est vraiment ce jour-là que ma routine capillaire a littéralement changé. Depuis je ne lâche plus mes copains les shampoings et les masques à la bonne composition ! Je suis reparti avec:

  • un shampoing
  • un après shampoing
  • une brosse à cheveux en bois de bambou tek

Elle m’avait donné plusieurs échantillons dont un mini shampoing Less is more.

Octobre 2016 : Pour fêter tout ça, je suis parti tout couper pour véritablement repartir sur une bonne base.

A ce moment là je les perdais en masse et ils se cassaient. Ça faisait des années que je ne les avaient pas eu aussi court. Ils m’arrivaient à peu près aux épaules. Je pouvais faire une minuscule petite natte. Le seul point positif est que j’avais récupéré une certaine masse capillaire. Oui, cette coupe pour “repartir sur de bonnes bases” je l’avais déjà faite un an plus tôt… D’ailleurs avant de passer au bio lorsque je passais par la case coiffeur je me persuadée que l’année prochaine j’allais couper moins car je voulais en prendre encore plus soin. Chose que je n’ai jamais réussir à faire quand j’utilisais les produits de grandes surfaces. Aujourd’hui c’est totalement l’opposé. Je coupe mes cheveux pour “rafraîchir” mais j’ai beaucoup moins de fourches, plus de pointes abîmées. C’est une coupe tout les six mois/un an pour égaliser les longueurs et gagner en volume.

Et pour finir…

A toi qui a les cheveux cassants qui s’effilent, je dois malheureusement t’annoncer une mauvaise nouvelle: Depuis que je suis en quatrième j’essaie d’utiliser des soins “miracles” qui permettent de “réparer en profondeur” les cheveux mais ces soins n’ont jamais fonctionné. Une fois qu’un cheveu est fourchus, la seule solution c’est de le couper. Tu peux par contre éviter les fourches en leur faisant des soins. Ces soins vont peut être permettre d’éviter que celles-ci ne s’installent. Nous pouvons prévenir les fourches mais pas les guérir … 

Une fois par semaine je faisais un masque aux poudres ayurvédiques, ensuite je lavais mes cheveux avec un shampoing bio. Après le shampoing j’appliquais un masque ou un après shampoings. Je faisais aussi du henné (sans sels métalliques) à mes cheveux pour les renforcer. Mes masques aux poudres se lavaient tellement bien que j’avais les cheveux doux et nulle besoin de faire un shampoing derrière. Mes cheveux se lavaient donc en douceur. J’apprenais à faire la différence entre nutrition et hydratation. C’est réellement là que mes cheveux se sont métamorphosés. J’ai découvert qu’ils avaient besoin d’être hydratés. J’ai donc compris pourquoi mes cheveux réagissaient mal aux bains d’huile. J’ai compris de quoi ils avaient réellement besoin. Et c’est comme tout, une fois qu’on a cerné le besoin on peut remplir ses objectifs.

Février 2017, ma maman qui me dit qu’elle aussi veut passer au bio car mes cheveux sont brillants.

Mes cheveux brillants ?? Je n’avais pas encore remarqué le changement ! Je m’empresse d’allé voir ça et je le remarque aussi ! Qui a dit que les cheveux bouclés ne pouvaient pas briller et être doux ? En quatre mois de routine saine j’ai réussi a avoir la brillance que j’ai toujours voulu, stopper la chute de cheveux, et gagner en volume. Et plus le temps passe plus ça va en s’arrangeant.

La conclusion de toute cette aventure qui continue encore aujourd’hui, c’est que les débuts étaient difficiles. Mes cheveux étaient rêches, difficiles à démêler, mais petit à petit j’ai su leur apporter des soins adaptés. Je pensais que le naturel n’était réservé qu’aux cheveux forts qui supportent d’être mal traité car ils voient les changements plus rapidement mais au final non ! Doucement mais sûrement les boucles récupèrent leur vraies nature. La clé de la réussite est la persévérance et la curiosité. A chaque problème sa solution.

Belle fin de journée à vous où que vous soyez dans le monde. A très vite !

 

 

 

6 Comments

  • Reply http://abpe.knowim.online/ 23 mai 2019 at 18 h 27 min

    Hello just wanted to give you a quick heads up and let you know a
    few of the images aren’t loading correctly. I’m not sure why but I think its a linking issue.
    I’ve tried it in two different web browsers and both show the same outcome.

    • Reply Dream cocoon 26 juin 2019 at 16 h 15 min

      Hi,
      Thank you for telling me. 🙂

  • Reply Sam 30 juillet 2019 at 9 h 43 min

    Bonjour, merci infiniment pour le partage de ton expérience je me sens trop concernée comme si tu l’as écrit pour moi. Tout comme toi je ne faisais que de bain d’huile et encore après le shampoo ça fait à peine 3 semaines que j’ai compris que mes cheveux sont très assoiffés et manquent d’hydratation, mes cheveux n’ont subi aucune coloration ou décoloration, je suis anti sources de chaleur ils sont toujours à l’état naturel donc ils ne sont pas trop abîmés mais fourchus (j’ai compris après que c’est à cause ma façon de les traiter) les pointes un peu sèches par rapport au racine qui a tendance à graisser rapidement je les lave 1/semaine, au lavage et à chaque brossage des cheveux qui tombent ! Ça ne m’a pas vraiment posé problème je me disais que ce sont juste des cheveux morts, ce n’est que récemment et à ma grande surprise j’ai compris que ce n’est pas une chute mais ils se cassent !! Je veux passer au naturel bp plus pour ça, les fortifier et les sauver de la casse surtout qu’ils sont fins et trop fragiles, franchement la transition me fait un peu peur, peur de traîner avec botte de paille sur la tête,le vrai obstacle est que chez moi il n y a pas de marque vraiment clean mais que des shampoo soit disant sans silicone,sulfate,… Mais bien sûr remplacés par d’autres équivalents, par contre je peux faire des commandes de AZ.
    Ma routine actuelle: 1/semaine masque hydratant maison (je commence à voir la différence), shampoo et après shampoo avec tensioactif bio mais malheureusement le silicone,paraben remplacés par d’autres, je veux commencer des masques d’argile et lait de coco mais je dois décider par quoi remplacer le shampoo au début, poudre lavante, shampoo solide bio que je ferai moi même ou base neutre personnalisée ?? Autre question, une fois débarrassés de produits cracra les cheveux automatiquement seront secs et pas beaux donc comment puis-je savoir si la poudre par ex ou la base neutre ne me convient pas ou c’est juste période de transition le temps que mes cheveux s’habituent ?!!
    Merci de m’orienter

    • Reply Dream cocoon 19 août 2019 at 11 h 51 min

      Hello,
      Tout d’abord merci à toi d’avoir pris le temps de lire mon article !
      Pour commencer en douceur, pas besoin de directement attaquer par des masques aux poudres. Je te recommande d’utiliser le shampoing mademoiselle bio au sel marin. Je trouve qu’il est rafraîchissant sans agresser les cheveux et la composition est top. Tu peux commander directement en ligne sur le site: https://www.mademoiselle-bio.com/ evidemment il y en a d’autres, je suis certaine que tu pourra y trouver ton bonheur. En grande surface j’ai constaté la commercialisation de shampoings et d’après shampoings “SO bio etic”, c’est aussi très bien pour commencer. Pour moi, pas besoin d’aller directement dans le compliqué en voulant changer radicalement. Je te conseille plutôt de faire des masques (aux poudres ou hydratants) si tu le souhaites, de les laisser poser quelques heures une fois par semaine et ensuite de faire ton shampoing et d’appliquer ton après shampoing et là je suis sure que la transition se fera en douceur sans que tu le ressentes vraiment. Contrairement aux idées reçus, je trouve mes cheveux beaucoup plus doux et plus brillants depuis que ma transition est terminée ! Au moment où j’ai commencé ma transition il n’y avait pas autant de produits géniaux aussi accessible… j’ai pu lire que la base de shampoing neutre aromazone est assechante (bouteille violette) mais ça reste des avis, à toi de te faire le tien. J’ai testé la base neutre qui s’utilise sur cheveux, visage et corps (la bouteille bleue) et honnêtement, j’ai agréablement été surprise ! elle ne m’a pas rendu les cheveux secs. Veilles à utiliser un masque ou un après shampoing derrière et tout ira bien. Je trouve que le masque aromazone est top aussi! Lorsque je le laisse agir, il a une action démêlante. Je te conseille l’après shampoing Centifolia et le masque Mademoiselle Bio Jaune (ils ont plusieurs gammes, je parle de la gamme qui est jaune). Je n’ai trouvé les masques aux poudres assechants que parce que je les faisait mal… je n’ajoutais pas d’agents hydratants. Pour que tes masques aux poudres soient nourrissants (et non assechants) même pendant ta transition, ajoutes-y du gel d’aloe vera ou un yaourt nature. Tu sentira tout de suite la différence c’est une certitude, il suffit juste de prendre la main. N’hésites pas à me poser d’autres question ici ou sur instagram ! Bon courage pour ta transition 🙂

  • Reply Virginie 12 août 2019 at 21 h 14 min

    Coucou, avec quels soins hydratés tu tes cheveux ?

    • Reply Dream cocoon 19 août 2019 at 11 h 13 min

      Hello Virginie :),
      En général j’hydrate mes cheveux avec du gel d’aloe vera. Tu peux aussi utiliser de l’hydrolat et faire des masques miel (ou sirop d’agave) et yaourt qui sont très hydratants. N’hésites pas si tu as d’autres question !

    Leave a Reply