Il était une fois

Et 2018 s’en va…

1 janvier 2019

 Bien le bonjour par ici,

Petite rétrospective des 365 jours qui viennent de s’envoler. L’année dernière je n’ai pas pu dresser le bilan de mon année sur le blog tout simplement parce que je venais juste de l’ouvrir. Cette année c’est différent. J’écris ici de manière anonyme donc je me sent tout à fait à l’aise de faire des petites déclarations à tout va :). Voyez ça comme un petit journal.

Je ne me situais pas en 2018. Du moins, je ne souhaitais pas y être. Dans ma tête je suis plus en 1400 quelque chose… Mais je suis forcée de dire que le Monde ENTIER me force instinctivement à m’en tenir du 31 au 31. Les fêtes de fin d’années… étant petite, je vivais cette période avec beaucoup d’euphorie. Le grand Sapin dans le salon, le père Noël qui apporte les cadeaux, les décorations de noël… Mais aujourd’hui cette période me permet simplement de dresser un bilan des douze mois passés et surtout de me donner des objectifs à atteindre pour les douze prochains.

Alors 2018… C’est comme ça que je vais appeler les 12 derniers mois qui viennent de s’écouler. Ce fut pour moi une année riche en émotion. Elle a tout d’abord commencé avec la continuité d’une épreuve qui avait débuté fin 2017. Épreuve qui brise le cœur à tout être humain sur Terre… Cela m’avait empêcher de faire un bilan 2017 autre que celui des voyages qui me permettent tant de m’évader.

Je n’avais pas réaliser que 2018 serait la fin de beaucoup de choses et le commencement de beaucoup d’autres. Quitter l’école qui m’a vu grandir pendant ces cinq dernières années, changer d’entreprise, écrire mon mémoire de fin d’étude, passer ma soutenance, et dire véritablement à Dieu à mes habitudes encrées depuis cinq ans. Réaliser le chemin que j’ai parcouru pendant ces cinq dernières années et voir mon évolution juste en écrivant un simple mail ahah. Dire au revoir à 2018, n’est pas seulement un A Dieu à 365 jours, c’est aussi faire une rétrospective des cinq années qui ont filé sans que je ne m’en aperçoive. Des amis et un amour qui j’espère seront là pour la vie. Voir partir des êtres cher à mon cœur.  Apprendre à vivre autrement les relations et les amitiés en ayant un contact différent avec les personnes qui ont fait de ces années étudiantes, un baume pour le cœur.

2018 tu m’as fait mal au cœur, mais comme chaque épreuve et spécialement les épreuves de cette année en particulier, tu as marqué un tournant dans ma vie. Une année d’engagement et de renouveau. Des habitudes de vie et un quotidien qui a totalement changé ma vision du Monde. Un retour aux sources. Une affirmation de mon fort intérieur.

Ma vision de l’écologie a pris un sacré coup et dans le bon sens. J’ai pu affirmé mes choix d’une consommation plus saine en admettant une bonne fois pour toute que ce n’est pas seulement une envie passagère mais un véritable choix de vie qui apporte avec lui son lot de défauts mais des bienfaits inimaginables.

J’ai commencé 2018 par un petit séjour au ski. Dans ma To Do liste des endroits à faire il y en avait 2 en particulier: Amsterdam et Peggy Porschen Cakes à Londres (Pourquoi cette boutique ? Je l’a voyais partout, elle est rose, et les gâteaux me faisait envie.) J’ai eu la chance de me rendre deux fois à Londres à seulement quelques jours d’intervalle: Un petit voyage en famille et un autre avec ma copine d’amour nounouj <3 (Elle déteste ce surnom mais tant pis ha). Ce n’était pas mes premières fois à Londres mais j’ai réalisé que de retourner plusieurs fois à un même endroit permet de le voir sous des angles différents selon les personnes avec qui vous y allez (logique en sois).

Mon city Trip à Amsterdam fait partis des meilleurs que j’ai pu faire. En réalité je peux vous dire ça pour la plupart des voyages que j’ai fait mais j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette ville, son ambiance, son architecture et son mode de fonctionnement. J’ai vraiment aimé découvrir ses petites rues en vélo. Tout d’abord, çà me donne vraiment envie d’y retourner à une période où je pourrais me perdre dans les champs de Tulipes mais ça me donne aussi de me rendre à Copenhague pour découvrir la ville à vélo.

Stage et mémoire obligé, j’ai opéré une pause de plusieurs mois concernant les voyages mais faut dire que le début d’année avait très bien commencé de ce côté là. Après avoir finalisé mon année scolaire et remplit mes objectifs, j’ai décidé de clôturer ces cinq ans par un voyage qui me faisait rêver depuis la sixième. Je me souviens de ma professeure d’histoire nous raconter l’histoire des Pharaons et de l’époque antique comme si qu’elle avait vécu parmi eux. J’ai vécu ce voyage comme un dépaysement. Sahara, Mer, ville tout y était pour oublier le quotidien et se ressourcer. J’ai pu entrer dans la vie active plus motivée que jamais.

Et enfin, j’ai clôturé l’année par 5 petits jours à Istanbul. Je rêvais de cette ville mais je ne l’avais pas mise dans ma to do list car je n’étais pas vraiment sûre de pouvoir y aller cette année mais c’est chose faite. C’est un rêve qui a émergé pendant ces quatre dernières années. Je rêvais tellement de me poser dans la Mosquée Bleue et de voir les rues de la ville de mes propres yeux et c’est aujourd’hui chose faite.

Je n’ai mentionné ici que les escapades chers à mon cœur mais il y en a eu tellement d’autres. Une marrante en Belgique avec le travail et une plus triste, plus calme, et plus ressourçante dans le pays de mes pères..

Pour Dream Cocoon, 2018 a été l’année des 1000 abonnées. C’est aussi 6 articles publiés, plus de 15 000 visites sur le blog (c’est juste énorme pour moi !) et de belles rencontres effectuées grâce à Instagram.

2018 m’a aussi fait découvrir et ajouter à ma liste trois pays: les Pays-Bas, la Turquie et l’Egypte.

Je rêve de Venise, de Vienne, de Prague, de Budapest, de Bratislava, de Copenhague, de Malmo, de Jérusalem mais aussi de la Croatie, du Mexique, de Cuba, du Brésil, de Dubai, de l’Arabie Saoudite, des Etats-Unis, des Maldives, de la Thaïlande, de l’Indonésie, de la Norvège et de tellement d’autres pays…

Alors 2019 me voilà. Cette année je ne sais absolument pas où je vais me rendre mais j’espère que plusieurs de mes rêves vont se réaliser. Je ne sais pas encore si cette année sera celle que je pense. Je ne sais pas si dans douze mois je serais là pour vous faire une part de la réussite de mes espoirs mais une chose est sûre, je repars motivée avec les idées plus clair sur mes choix de vie.

Je ne vous souhaite pas une bonne année, mais je vous souhaite une bonne vie ici bas et dans l’au de là. Je vous souhaite de vivre heureux pour ici et là bas, je vous souhaite de vous bâtir l’avenir que vous imaginez. Je vous souhaite des espoirs qui se concrétiseront. Je vous souhaite des épreuves bénéfiques qui vous grandiront. Je vous souhaite de l’amour, de la joie et de la bonne humeur. Et enfin, je nous souhaite à tous de ne jamais cesser de rêver et tout ce qu’il y a de meilleur à souhaiter.

Un article qui vient du cœur, avec des fautes. Un article écris avec un peu de peine, de nostalgie et beaucoup d’amour. Bien à vous, où que vous soyez dans le Monde.

M.

 

 

 

No Comments

Leave a Reply